Des manœuvres frauduleuses dans certaines banques

Pendant que les prévisions annoncent une hausse de 20 % sur les fraudes sur les paiements en ligne et sans contact d’ici 2021, UFC Que choisir dénonce des manœuvres frauduleuses dont les banques seraient coupables. L’association de défense des consommateurs lève le voile sur certaines pratiques frauduleuses des banques pour ne pas rembourser les clients victimes de fraude.

Les banques font usage de stratégies pour ne pas rembourser les fraudes 

En moyenne, 30 % des victimes de fraude (soit le tiers) n’ont pas pu entrer en possession de leur avoir au cours de cette année. L’année précédente, ce taux était de 26 %, et l’UFC Que choisir craint que la situation s’aggrave à l’avenir. En effet, le taux est en constante augmentation malgré les mesures de protection prises pour protéger les consommateurs. 

L’enquête qui a permis de mettre à nu cette situation a été effectuée sur 1 535 consommateurs victimes de fraudes au cours de la dernière année. Pour les responsables de l’organisation, cette baisse de remboursement devient préoccupante vu que le cadre juridique a été pensé et amélioré pour protéger les victimes de fraude.

Ces mesures qui sont composées de codes à usage unique sur internet sont jugées insuffisantes désormais. Seulement une minorité de clients disposent d’un dispositif d’authentification renforcé. La victime de fraude ne saurait être accusée de négligence, car c’est le seul motif qui permettait aux banques de ne pas rembourser la fraude. Selon l’association, les banques sont en retard dans la sécurisation des transactions en ligne, et elles font usage de manœuvres frauduleuses pour se soustraire à leur obligation de remboursement.

Désormais, un mot de passe ou un système de reconnaissance digitale seront utilisés. Les consommateurs victimes de fraude peuvent trouver sur le site de UFC Que choisir de l’aide pour être dédommagés en cas de fraude. Le site explique également comment les banques procèdent pour décourager les clients dans les réclamations. En effet, les remboursements sont conditionnés par un dépôt de plainte. Or la police et la gendarmerie sont débordées par ces réclamations et refusent souvent de les enregistrer pour fraudes bancaires. 

Selon l’organisation de défense des consommateurs, la loi ne prévoit pas que la victime de fraude bancaire dépose une plainte. Elle dispose plutôt que le client soit dédommagé immédiatement par la banque dès qu’il signale une transaction non autorisée. Le site de l’UFC donne des informations utiles à tout client de banque pour savoir la procédure à suivre pour se faire rembourser en cas de fraude.

La fédération bancaire française n’a pas manqué de rejeter les accusations portées à l’encontre des banques. Elle explique qu’en cas de fraude, les banques analysent d’abord la situation avant d’assurer le remboursement.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.