Cryptomonnaie : oublier son mot de passe peut coûter cher

Une cuisante leçon qu’a apprise Stefan Thomas. Pour avoir oublié le mot de passe donnant accès à son compte bitcoin, ce dernier se retrouve dans l’incapacité d’accéder à ses 200 millions d’euros stockés sur la plateforme.

Un mot de passe à 200 millions d’euros

Tout investissement a un risque. La plus grosse crainte de tout investisseur est de voir un jour son capital s’évaporer. Et c’est le risque le plus courant avec la cryptomonnaie. À cet effet, la Financial Conduct Authority souligne que tout investisseur dans ce genre de produit doit s’attendre à tout perdre du jour au lendemain.

Ce risque est bien réel, mais c’est à une autre situation que Stefan Thomas est confronté. Ce programmeur allemand doit faire face à un défi de taille : retrouver le mot de passe de son disque dur ou dire adieu à tout jamais à une fortune estimée à 200 000 euros.

Son histoire remonte aux débuts du bitcoin lorsqu’il réalise une vidéo sur la cryptomonnaie. Il est alors rémunéré en bitcoin et encaisse 7002 bitcoins pour le travail fait. Rappelons qu’à l’époque, le bitcoin ne valait pas 5 dollars. Dix ans après, le cours du bitcoin s’est envolé et ce dernier se situe dans les 36 000 dollars.

Cette nouvelle aurait dû être une célébration pour Stefan, seulement qu’il a oublié le mot de passe. En effet, pour sécuriser son bien, il avait fait l’achat d’un portefeuille digital. Un disque dur qui lui permettrait de conserver ses investissements en lieu sûr. L’accès à ce disque dur est conditionné par un mot de passe et l’utilisateur dispose de 10 essais.

Après 10 tentatives infructueuses, le disque dur crypte les informations, et toutes les données sont perdues pour toujours. Stefan avait noté ce mot de passe sur un bout de papier qui reste introuvable. Ce dernier a déjà fait plusieurs tentatives et il ne lui reste que deux chances pour entrer le bon mot de passe. Après cela, il pourrait perdre sa fortune.

Suite à cette mésaventure, Stefan assure qu’il ne fera plus usage de cryptomonnaies. Selon lui, « la raison pour laquelle nous avons des banques est que nous ne voulons pas nous occuper de toutes ces choses que font les banques ».

La situation de Stefan Thomas n’est pas un cas isolé. En effet, selon la société Chainalysis qui est spécialisée dans les données cryptographiques, une grande partie des bitcoins sont bloqués dans des portefeuilles. L’agence estime à 140 milliards de dollars les bitcoins qui sont perdus ou inaccessibles pour mauvaise manipulation du portefeuille.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.