Quels sont les avantages et inconvénients de la location saisonnière ?

La location saisonnière est un type de location plébiscité par de nombreuses personnes. Qu’il s’agisse de futur propriétaire ou de locataire, il est important de se renseigner pour en connaître les avantages et les inconvénients. Pour vous guider au mieux dans votre quête d’informations, nous proposons de vous détailler aussi bien les atouts que les insuffisances de ce mode de location.

Les avantages de la location saisonnière 

Les avantages vont dans deux sens différents puisque la location saisonnière implique deux parties que sont le propriétaire et le locataire. En ce qui concerne ce dernier, ce mode de location est l’une des premières options en matière de logement lors des voyages d’affaires ou touristiques. Plusieurs avantages attirent également l’investisseur qui décide de se lancer dans l’immobilier.

Les avantages pour les propriétaires 

Une rentabilité plus élevée

Lorsqu’on se lance dans une affaire, c’est d’abord pour le niveau de rentabilité qu’elle propose. En effet, personne ne voudrait investir dans un domaine s’il n’offre pas un minimum de rentabilité. Avec la location saisonnière, on estime une rentabilité de 10 % et plus, en tenant compte de certains paramètres. On compte de l’emplacement du bien immobilier, des services offerts, mais surtout des tarifs pratiqués. 

Il faut aussi noter que contrairement à la location classique, c’est-à-dire mensuelle, vous pouvez commencer à percevoir des bénéfices dès le lancement de l’activité et non après 6 mois ou plus. Cela voudra dire que les propriétaires qui investissent dans la location saisonnière disposent d’une belle marge de manœuvre. 

Un risque d’impayés quasi-inexistant

S’il y a un problème auquel bon nombre de propriétaires sont confrontés dans le système classique, c’est bien celui des impayés. Même si au début la plupart des locataires sont sérieux, ils deviennent de plus en plus lents au fil des ans. Parfois, les propriétaires essuient plusieurs mois d’impayés. Ici, le risque est quasi-inexistant puisque les paiements se font au quotidien ou de façon hebdomadaire selon la formule choisie par le locataire. Cela évite les discours sur les salaires qui n’ont pas été versés assez tôt.

De plus, il faut noter qu’une personne qui loue un appartement saisonnier a généralement un plan établi et un budget en poche, ce qui rend les choses plus faciles. 

Des avantages fiscaux

Quand on parle de location saisonnière, il ne faudrait pas non plus oublier les avantages fiscaux. En effet, les propriétaires qui choisissent ce régime obtiennent valablement le statut de « loueur meublé ». Cela peut être suivi ou non de la mention « professionnel ». Dans ce cas, il faudrait tenir compte du nombre de biens immobiliers mis en exploitation sous ce régime. Ce statut vous fait profiter d’un abattement forfaitaire de 50 % sur vos recettes à condition de ne pas dépasser les 32 900 € de revenu par an. Cet avantage n’est pas des moindres, car vous pouvez faire de grosses économies. 

Les avantages pour les locataires 

Les locataires disposent également de nombreux avantages que nous vous présentons ici. 

Des coûts plus abordables 

Pour rester plus longtemps dans une ville, les touristes sont très économes. Ils cherchent donc prioritairement les logements les moins coûteux et c’est le cas des locations saisonnières. C’est pratique, cosy, mais surtout pas cher, environ 70 € la nuit, parfois moins et parfois plus. Tout dépend du standing de l’appartement. 

Une totale liberté 

Pour les personnes qui aiment beaucoup bouger, la location saisonnière est la chose à faire. Cela leur évite de rester sur place trop longtemps. Après 2 nuits dans une location, ils peuvent repartir pour découvrir d’autres endroits, s’il s’agit de touristes. 

Les inconvénients de la location saisonnière 

Dans ce domaine, les inconvénients sont moins nombreux que les avantages, mais ils existent quand même et doivent être pris en considération. 

Inconvénients pour les propriétaires

Un travail chronophage

Si vous êtes une personne qui apprécie plus de s’asseoir derrière un bureau toute la journée, sachez que cet investissement n’est pas fait pour vous. En effet, cela demande du temps de s’occuper des réservations, de l’entretien, d’attendre l’arrivée des locataires ou de régler leurs départs. À moins que vous ne confiiez la tâche à une agence, il vous faudra faire preuve d’assiduité et de courage. Parfois, engager une agence peut réduire vos bénéfices, il est donc mieux de s’en occuper soi-même. 

Une location à risque

Puisqu’il s’agit d’une location de courte durée, certains locataires peuvent être tentés de mal utiliser les infrastructures et le bien immobilier. C’est un risque qui peut vous coûter d’énormes réparations. De plus, on ne sait jamais sur quel type de personnes, on pourrait tomber. La caution ne couvre pas réellement tous ces risques. 

Les inconvénients pour les locataires

L’instabilité 

L’instabilité est le plus gros risque pour les locataires saisonniers. En effet, ils fonctionnent au bon ou mauvais gré du propriétaire. S’il décide qu’il n’a plus envie de louer son logement pour la deuxième nuit, ils devront partir puisqu’il n’y a pas de bail comme dans le système classique. 

Le coût à long terme

À court terme, la location saisonnière est superbe, mais à long terme le coût peut devenir exorbitant. Par exemple, louer une chambre pour 70 € la nuit pendant 2 ou 3 jours n’est pas si grave. Cela le devient sur le long terme. Si vous flânez de ville en ville, il faudra dépenser plus, ce qui peut être onéreux.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.